: ZKM :: Artikel :: Freud colloque | les conférenciers | Theweleit
 
 

  

Manifestations 12|2006 :

Freud 150. Le malaise dans la civilisation - jusqu'à quand?

01.12.–03.12.2006
Lieu de la manifestation: ZKM_Théâtre des Médias
Ouverture: ven. à partir de 16h00; sam. et dim., à partir de 10h00
Entrée: libre
Exposés en allemand et français

le colloque ::::: le programme ::::: les c o n f é r e n c i e r s :::::

Jacques Aubert ⁄⁄ Bernard Baas ⁄⁄ Jean Bollack ⁄⁄ Pierre-Henri Castel ⁄⁄ Edmond Couchot ⁄⁄ Hubert Damisch ⁄⁄ Monique David-Ménard ⁄⁄ Daisuke Fukuda ⁄⁄ Nicole Gabriel ⁄⁄ Marcela Iacub ⁄⁄ Franz Kaltenbeck ⁄⁄ Patrice Maniglier ⁄⁄ Geneviève Morel ⁄⁄ Claus-Dieter Rath ⁄⁄ François Rouan ⁄⁄ Anne-Lise Stern ⁄⁄ Jacopa Stinchelli ⁄⁄ Klaus Theweleit ⁄⁄ Peter Weibel

Sur les transferts psychanalytiques et techniques-médiales

Le mot choisi par Freud pour nommer l’un des plus importants processus entre le thérapeute et l’analysant, le «transfert» (et le contre-transfer), désigne en allemand aussi le processus que s’appelle en anglais «broadcasting»: le transfert des émissions radiophoniques et de télévision. La radio transfère un concert en direct, par des ondes. Cette concordance n’est pas un hasard, elle renvoie à quelque chose réelle. Il y a, par exemple chez Winnicott, des descriptions des situations de transfert dans l’analyse, attirant l’attention sur quelque chose «médiale» qui se produit, dans la pièce, entre le divan et l’oreille. Une condensation, parfois un médium portant comme l’huile ou le liquide amniotique: un tiers transmis entre l’analysant et l’analyste que Winnicott, en suivant la conception analytique traditionnelle, fait passer en compte comme «état de régression». Vu dans la lumière des recherches prénatales d’aujourd’hui – l’importance de la voix maternelle pour l’enfant à naître; l’importance de l’acoustique en général pour le «départ» du psychique dans le fœtus – et dans la lumière de certaines réflexions théoriques sur les médias – la thèse: les médias techniques comme le cinéma et le phonographe ont ouvert, en même temps que Freud, l’accès à l’inconscient – l’ont fait partiellement visible ou audible –comparable à celui de l’Interprétation des Rêves. On va suivre ces réflexions à l’aide de certaines découvertes de la neuropsychologie comme par exemple décrites par Robert Jourdain dans son livre Music, Ecstasy and the Brain. Il s’agit, entres autres, de la question dans quelle manière le corps mémorise les émissions transférées, les sons et les mémoires. Et dans quelle manière ces données sont recherchées par un autre transfert. De la ressemblance entre les processus de transfert dans l’analyse et écran/haut-parleur – œil/oreille.

Klaus Theweleit Docteur en philologie allemande et anglaise, écrivain, professeur d’art et de théorie à la Staatliche Akademie der Bildenden Künste Karlsruhe, agrégé à l’Institut für Soziologie de l’Université à Freiburg i. Br., chargé de cours en Allemagne, aux États-Unis, en Suisse et en Autriche. Extrait bibliographique: »Männerphantasien, Bd. 1: Frauen, Fluten, Körper, Geschichte« Frankfurt a. M. 1977; »Männerphantasien, Bd. 2: Zur Psychoanalyse des Weißen Terrors« Frankfurt a. M. 1978; »Deutschlandfilme. Godard, Hitchcock, Pasolini. Filmdenken & Gewalt« Frankfurt a. M. 2003; »Tor zur Welt. Fussball als Realitätsmodell« Cologne 2004; »absolute(ly) Sigmund Freud Songbook« Freiburg 2006.

© 2017 ZKM | Zentrum für Kunst und Medientechnologie Karlsruhe :: Impressum/Web Site Credits