: ZKM :: Artikel :: Freud colloque | les conférenciers | Rouan
 
 

  

Manifestations 12|2006 :

Freud 150. Le malaise dans la civilisation - jusqu'à quand?

01.12.–03.12.2006
Lieu de la manifestation: ZKM_Théâtre des Médias
Ouverture: ven. à partir de 16h00; sam. et dim., à partir de 10h00
Entrée: libre
Exposés en allemand et français

le colloque ::::: le programme ::::: les c o n f é r e n c i e r s :::::

Jacques Aubert ⁄⁄ Bernard Baas ⁄⁄ Jean Bollack ⁄⁄ Pierre-Henri Castel ⁄⁄ Edmond Couchot ⁄⁄ Hubert Damisch ⁄⁄ Monique David-Ménard ⁄⁄ Daisuke Fukuda ⁄⁄ Nicole Gabriel ⁄⁄ Marcela Iacub ⁄⁄ Franz Kaltenbeck ⁄⁄ Patrice Maniglier ⁄⁄ Geneviève Morel ⁄⁄ Claus-Dieter Rath ⁄⁄ François Rouan ⁄⁄ Anne-Lise Stern ⁄⁄ Jacopa Stinchelli ⁄⁄ Klaus Theweleit ⁄⁄ Peter Weibel

Sans le savoir

» Sans le savoir « (une vidéo bétanumérique de 20 mn)
Les discours sont à la périphérie, au centre c'est le silence immuable de l'art. Une conversation comme une maïeutique entre le peintre et ses deux modèles : elle prend place dans divers paysages, sans rapport entre eux.
Partir d'une journée ensoleillée dans les collines de Collioure, remonter vers le Nord, passer la Somme, sa baie, un cimetière de la grande guerre alors que la neige se met à tomber, pour rejoindre le silence des réserves du Musée départemental de l'Oise à Beauvais.
Mieke, Magali et moi autour de deux atlantes, deux grandes figures en bois sculptées au 17ème siècle qui nous attendent sous leur manteau de poussière.
Mettre en tresse, c'est, dessus/dessous, surimpressionner la semblance photographique et couper/coller des plans du tournage afin de produire l'écriture d'un évidement.
Plaisir du regard et de l'échange avec ces deux modèles qui ne savent rien, ni l'une ni l'autre, ni de Freud, ni de Lacan.
Une histoire de trous.
Le ratage, c'est l'objet, dit Jacques Lacan.

» Le Bloc-notes magique « (une vidéo bétanumérique de 15 mn)
Durant un quart d'heure, piste son et piste image ferraillent continûment.
Parfois le tressement des voix féminines française et suisse-allemande obscurcit le sens de la parole, par un scintillement épisodique de l'une à l'autre, mais c'est pour mieux lever la rugosité, briser le discours linéaire du maître.
C'est ma façon de poser le texte »Wonderblock« dans un feuilletage d' écritures, d'effacements et d'empreintes, pareil à celui que modélise Freud, en regard du fonctionnement de l'appareil mnésique.
La piste image est, quant à elle, un objet révulsif, de par les jeux d'opacification de la transparence photographique; comme dans le Wonderblock, il s'agit d'échanger l'inscription contre la sagesse éblouissante de l'effacement, de part et d'autre du film protecteur en celluloid.
Sur ce modèle, le tournage est réalisé au travers d'une fenêtre de 50 x 60 cm sur laquelle sont tendues trois "couches" d'images: 1) dessin couleur sur transparent 2) photos argentiques en noir et blanc sur transparent également, dans lesquelles les jeux de l'empreinte sont noués de diverses façons - l'empreinte comme modèle - 3) un autre dessin couleur sur transparent.
Par le travail de la lumière, le motif est saisi aux intersections d'échanges entre les trois couches. Les corps sont pris dans un morcellement de temps et d' échelles et mis en tension avec l'évocation de l'arabesque continue des grands décors primaticiens, don il ne reste rien.
Le Bloc-notes magique cherche à déposer l' empreinte fantômatique d'une absence dont cette vidéo s'honore.

François Rouan Artiste français, vit et travaille à Saint-Maximin, 1971 jeune pensionnaire à la Villa Médicis sous la direction de Balthus et connaissance de Jacques Lacan, collecteur de ses dessins. Nombreuses expositions internationales (extrait): »Diesseits und jenseits des Traums. 100 Jahre Jacques Lacan«, une exposition de la Neue Wiener Gruppe/Lacan Schule au Musée Sigmund Freud, Wien 2001. Extrait bibliographique: »Tord boyaux : Lascaux, Mondrian, Bacon, Freud« Paris 1997; »Balthus ou son ombre« Paris 2001; »Voir la peinture en bleu« Paris 2004.

© 2017 ZKM | Zentrum für Kunst und Medientechnologie Karlsruhe :: Impressum/Web Site Credits