: ZKM :: Artikel :: Freud colloque | les conférenciers | Baas
 
 

  

Manifestations 12|2006 :

Freud 150. Le malaise dans la civilisation - jusqu'à quand?

01.12.–03.12.2006
Lieu de la manifestation: ZKM_Théâtre des Médias
Ouverture: ven. à partir de 16h00; sam. et dim., à partir de 10h00
Entrée: libre
Exposés en allemand et français

le colloque ::::: le programme ::::: les c o n f é r e n c i e r s :::::

Jacques Aubert ⁄⁄ Bernard Baas ⁄⁄ Jean Bollack ⁄⁄ Pierre-Henri Castel ⁄⁄ Edmond Couchot ⁄⁄ Hubert Damisch ⁄⁄ Monique David-Ménard ⁄⁄ Daisuke Fukuda ⁄⁄ Nicole Gabriel ⁄⁄ Marcela Iacub ⁄⁄ Franz Kaltenbeck ⁄⁄ Patrice Maniglier ⁄⁄ Geneviève Morel ⁄⁄ Claus-Dieter Rath ⁄⁄ François Rouan ⁄⁄ Anne-Lise Stern ⁄⁄ Jacopa Stinchelli ⁄⁄ Klaus Theweleit ⁄⁄ Peter Weibel

De l'amour du prochain à la guerre inhumaine.

La critique freudienne du commandement »Tu aimeras ton prochain comme toi-même« constitue le pivot des thèses du Malaise dans la civilisation. Pour en manifester les enjeux, il n'est pas inutile de confronter cette critique aux différentes interprétations philosophiques de ce commandement d'amour. Cela permet également de comprendre pourquoi Lacan a cherché à »dramatiser« cette critique freudienne. Car, dans le devenir contemporain de ce commandement universel, se joue effectivement un rapport ambigu à notre jouissance; et c'est là, sans doute, ce qui fait aujourd'hui notre malaise.

Bernard Baas Docteur en philosophie et professeur agrégé, enseignant en classe préparatoire à l'École Normale Supérieure au Lycée Fustel de Coulanges à Strasbourg. Extrait bibliographique: »Descartes et les fondements de la psychanalyse« Paris 1988; »Das reine Begehren« Wien 1995; »Das öffentliche Ding Die Schuld (an) der Gemeinschaft, in Ethik und Psychoanalyse« Frankfurt a. M. 1994; »Die Anbetung der Hirten (oder die Würde eines Helldunkels)« Wien 1999; »Le rire inextinguible des dieux« Paris 2003.

© 2017 ZKM | Zentrum für Kunst und Medientechnologie Karlsruhe :: Impressum/Web Site Credits